29 septembre, 2014

Le coup du lapin

En 1978 sortait le film " Rabbit test" , comédie racontant l histoire du premier homme enceint .


Joué par Billy Cristal dans son premier rôle,  le film n'est pas reconnu (puisque très peu connu) comme le remake déguisé de celui de Jacques Demy "L’événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune".



sur le même thème, nous connaissons bien mieux celui de Ivan Reitman "Junior" avec Arnold et Danny de Vito.


Mais là n'est pas le but de cet article.


Je veux parler de l affiche, qui , pour attirer l 'attention du public , joue à parodier les affiches des films à succès de l'époque comme King Kong, Jaws, Une étoile est née ou bien Star Wars.





Tout comme les Muppets , qui , pour leur arrivée au cinéma en France,  avaient fait de même l'année suivante.



14 septembre, 2014

En précommande : Vidéotopsie N°15



































David a dû nous ( et vous)  concocter encore un numéro de Vidéotopsie du tonnerre de Dieu !
Jugez plutôt en regardant le sommaire dessous

Au  sommaire :

GORE - Dissection d'une Collection : il est donc sorti !
Quelques messages et commentaires que nous avons reçus à l'occasion de la parution du bouquin : un livre maintes fois annoncé... et enfin dans les bacs !

Annie Belle : celle qui portait bien son nom
Il était une fois Annie Belle, icône frenchie du cinéma érotique italien des Seventies... mais pas seulement.

Le Film Autopsié : Vicieuse et manuelle
... Et pour faire durer le charme, zoom sur un Black Emanuelle des plus étrange : Annie Belle y volerait presque la vedette à Laura Gemser...

Reviews Bis
Des cannibales thaïlandais, des zombies taïwanais, une Draculette espagnole, un OFNI québécois, des tronçonneuses ricaines... Voilà la seule mondialisation qu'on aime, celle des Reviews Bis !

La saga Hurlements
Du meilleur au pire, en passant par le rigolo et le chiant : retour sur une franchise poilue et poilante, qui avait pourtant démarré sous les meilleurs auspices…

Maniac  Nurses : entretien avec Léon-Paul De Bruyn, "the dark prince of cult"!

Le KISS Museum du PAT !
Balaruc-les-Bains : son thermalisme, son temple de Neptune, son Jardin Antique... Et son KISS Museum , sanctuaire incroyable dédié au groupe culte ricain ! Visité guidée avec le Maître des lieux, Patrick Viguier, dit LE PAT !

... Plus les rubriques habituelles

Frais de port gratuits jusqu'au premier novembre 2014 :
10 euros au lieu de 12.

PARUTION DEBUT NOVEMBRE

A précommander à l’adresse suivante :

David DIDELOT
9, rue Maryse Bastié
52 000 CHAUMONT
FRANCE

videotopsie@gmail.com

Paiement par chèque à l’ordre de :
David DIDELOT

10 euros

 Possibilité de paiement par PayPal (sur la boutique du blog Vidéotopsie ici )

08 septembre, 2014

Haddock dans un sale état !


Les 7 boules de cristal, 13e album des aventures de Tintin, les lecteurs l'ont découvert en 1943 et 1944, en noir et blanc dans les pages du Soir, en Belgique, puis en couleur deux ans plus tard. La suite, Le Temple du Soleil est parue juste après la Seconde Guerre mondiale, entre 1946 et 1948, toujours sous forme de strips quotidiens. Ce sont ces deux albums que le lecteur peut désormais redécouvrir chez Casterman. Le premier volume est paru en mars dernier. Cette fois, le spécialiste Philippe Goddin, après un gros travail de documentation, dévoile, outre des commentaires approfondis sur l'œuvre d'Hergé, des vignettes inédites dans le volume 2 de La malédiction de Rascar Capac.

Des images disparues à redécouvrir. Dans cet ouvrage cartonné, version intégrale du Temple du Soleil, on passe de 62 pages de l'album complet, publié en 1949, à 75 planches au format à l'italienne. Cette nouvelle édition renferme des images originales qui n'avaient pas trouvé leur place dans le format imposé de l'époque. Sur les pages de gauche, Philippe Goddin apporte son éclairage passionnant sur des extraits, ou des précisions historiques utiles à l'histoire.



Alors que Tintin et le capitaine Haddock sont en Amérique du Sud, sur les traces du professeur Tournesol, c'est avec l'aide de Zorrino, un jeune indien quechua, qu'ils entreprennent de traverser la cordillère des Andes. Parmi les images inédites, trois vignettes attirent l'attention : Le Capitaine Haddock n'a pas la résistance de Tintin. Comme l'a repéré Le Figaro, il y essaye la coca, pour garder le rythme…




On savait déjà qu'il aimait le whisky… Sur ces trois vignettes, on voit le capitaine Haddock en pleine ascension. Mais le périple s'avère pénible à cause du mal des montagne. On connaissait le penchant du capitaine pour l'alcool, mais on apprend cette fois qu'il apprécie d'autres "petits remontants".


Poussé par Zorrino, qui lui vante les mérites de la coca : "Coca, señor… Indiens mâcher coca… Eux jamais fatigués, jamais mal des montagnes… Toi essayer, señor…", il n'hésite pas à toucher à la drogue.
Il faut dire que le capitaine Haddock traine un peu la patte derrière le jeune reporter, particulièrement infatigable. Et puis, comme le précise Philippe Goddin, mâcher des feuilles de coca n'est pas considéré comme une drogue au Pérou, mais bien comme un remède au mal des montagnes

 source ici

Haddock se drogue...Tintin se fout à poil !



c'est par ici .....à lire de haut en bas de la page 6 à 1

06 septembre, 2014

05 septembre, 2014

All Cops Are B....

A voir absolument !



un film de Stéfano Sollima
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...